CHSCTA Versailles : la situation au 24 mars 2020

La rectrice a animé ce mardi 24 mars un point de situation en CHSCTA en présence des médecins et des représentants des personnels. Nous saluons la tenue des ces points d'information en distanciel. Le Sgen-CFDT a obtenu des réponses à des questions précises et a pu développer des points d'alerte.

Garder le fil…

Le point de la situation présenté par la rectrice et le secrétaire général de l’académie :

Continuité pédagogique : elle se met en place, nous étions en semaine 1 de confinement dans une logique d’accroche des élèves et de mise en place : l’objectif était de prendre le contact avec le plus grand nombre possible d’élèves. Nous faisons le constat d’une fracture sociale,  numérique et pédagogique qui rend difficile la mise en œuvre de la continuité. Il n’est pas envisageable de laisser quiconque de côté : il faut donc des outils qui fonctionnent, les réseaux vont s’améliorer.

Les enseignant.es s’attachent à accrocher, à être en contact, ce qui nécessite d’utiliser le téléphone : nous l’assumons, l’objectif est bien accrocher le maximum d’élèves, précise la rectrice.

La priorité est de garder le fil.

CHSCTA situationSemaine 2 de confinement

Des précisions nous ont été données :

En semaine 2 de confinement : il y a besoin de régulation et de coordination, elle va croissant entre enseignant.es d’une même communauté : il est essentiel de réguler l’ampleur du travail donné.

Conditions de travail, de télétravail et de régulation : des recommandations vont être formulées avec le rappel du droit à la déconnexion, la nécessité de mieux organiser les temps, de permettre les respirations. Un accompagnement RH de ces nouvelles pratiques est indispensable. Le rôle d’organisation et de régulation des directrices et directeurs d’école et des chef.fes d’établissements est majeur.

Des recommandations vont être formulées avec le rappel du droit à la déconnexion, la nécessité de mieux organiser les temps, de permettre les respirations.

Le 01 39 23 63 15 fonctionne

Depuis hier une ligne, le 01 39 23 63 15, fonctionne pour les agents avec des écoutantes, précise la rectrice. Une écoute bienveillante est déployée, avec la possibilité de rediriger vers des services de gestion, ou bien les psychologues du travail voire le médecin de prévention si besoin.

Vous pouvez en tant qu’organisation représentative des personnels nous faire remonter des situations qui vous semblent problématiques, vous êtes dans votre rôle d’alerte.

La rectrice a souhaité souligner le besoin d’un échange téléphonique hebdomadaire avec les chef.fes de service ou d’établissement (la chaîne hiérarchique).

Peut-on/ faut-il accueillir davantage d’enfants ?

Voici les précisions que nous avons obtenues en séance :

Des questions sont tranchées au niveau interministériel, nous recevons des demandes pour élargir l’accueil des enfants (pompiers, policiers, gendarmes). L’enjeu sanitaire est bien notre capacité à maintenir l’esprit et la lettre du confinement.

Concernant cet accueil des enfants : il faut limiter au maximum les contacts et interactions : les parents ne doivent pas rentrer dans l’école, les petits groupes fixés d’élèves ne doivent pas se mélanger, il est recommandé d’alterner activités intérieures et extérieures. Le ménage doit être régulier, un entretien des locaux est nécessaire deux fois par jour.

Réaction des représentants des personnels : ces recommandations ne sont pas respectées dans toutes les communes, le ménage a toujours été un point faible dans nos écoles, nous avons beaucoup de retours négatifs sur ces points. Comment éviter que des enfants ne soient pas trop proches les uns des autres ? Ils sont souvent fatigués et anxieux et ont besoin de se retrouver et de se rassurer, c’est une position difficile à tenir pour les agents. Il faut surtout dans ce contexte réserver les gestes barrières.

Actuellement accueil nous accueillons 2000 élèves dans 400 écoles, et une centaine d’élèves dans 40 collèges.

Recommandations ARS : les parents ne doivent pas entrer dans les écoles.

Concernant les personnels de santé Éducation nationale

chcsta situationRéponse à une demande CFDT : En effet les personnels EN de santé devraient être mobilisés, 26 se sont déjà engagés, 44 agents fragiles ont été repérés et ne seront pas sollicités, 513 infirmières sont mobilisables, 106 ont répondu à des sollicitations. Il y a bien une réserve sanitaire mobilisée mais elle sera ciblée avec des missions particulières, un texte est en préparation au niveau national.

L’utilisation de la plateforme dédiée pour ce volontariat est en effet recommandée.

Mobilisation des internats ?

Réponse à une demande CFDT : c’est en effet à l’étude et sans confirmation, nous disposons d’un nombre de places important en internats et EREA .

2700 lits sont mobilisables.

La Région IDF échange avec le préfet sur ce point.

Réquisition des masques stockés dans les établissements – Dons de matériel

Réponses à une demande CFDT : en effet, nous rendons tous les masques détenus dans nos établissements, il y a transparence sur les stocks et une montée en puissance de la production en cours, 6 millions de masques pour cette semaine puis 8 millions la semaine suivante. Les masques sont recensés,  l’ARS et le Samu viennent les chercher, les mêmes procédures de collecte seront mises en oeuvre pour les charlottes, les blouses, les chaussons.

Information Sgen-CFDT : les établissements détiennent également en nombre lunettes et gants (laboratoires, service général, infirmerie). Un espace dédié au don de matériel est disponible et les propositions des collègues se multiplient :
https://www.iledefrance.ars.sante.fr/
https://www.iledefrance.ars.sante.fr/coronavirus-codiv-19-appel-aux-dons-de-materiel

Psychologues du travail

Autre question concernant le suivi de la situation par les psychologues du travail : elles suivent en effet la situation et vont pouvoir contribuer à l’accompagnement des personnels et à l’élaboration d’un suivi.

Répondre à la fracture numérique et rassurer

Comment assurer le lien avec des familles qui ne disposent que d’un seul téléphone ? Nous savons que des jeunes sont difficiles à accrocher : comment assurer avec eux une continuité ? Les REP et REP+ sont concernées par ces situations, elles vont être prioritaires.

Demande CFDT : concernant la continuité pédagogique, il sera important dans les semaines qui viennent d’aider les enseignants à rassurer les jeunes qui sont souvent plus stressés que les adultes car ils essayent de se projeter, c’est compliqué pour beaucoup d’entre eux.

Philippe Antoine, mandaté CHSCTA CFDT

Contactez les élu.es/ mandaté.es et représentant.es du personnel Sgen-CFDT

pantoine@sgen.cfdt.fr

 

Qu’est-ce qu’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ?
Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail est une instance de concertation chargée de contribuer à la protection de la santé physique et mentale et de la sécurité des agents dans leur travail.
Il a pour mission de participer à l’amélioration des conditions de travail et de veiller à la mise en œuvre, par le chef de service ou d’établissement, des prescriptions du code du travail relatives à la santé et la sécurité au travail qui sont applicables à la fonction publique.
 A ce titre, il est notamment consulté sur tout projet d’aménagement important modifiant les conditions de santé, de sécurité ou les conditions de travail. Il participe également à l’analyse et à la prévention des risques professionnels  par le biais, notamment, de la visite régulière des sites relevant de sa compétence et d’enquêtes menées en matière d’accident de travail, de service et de maladie professionnelle.
Références :
Fonction publique de l’État :
  • Loi n° 84-16, art. 16 ;
  • Décret n° 82-453 du 28 mai 1982, art. 29 s.