Liste d’aptitude agrégés : une voie toujours étroite

Intégrer le corps des agrégés par la liste d'aptitude reste une démarche difficile. Avant de vous lancer, lisez nos conseils, vérifiez que votre profil est pertinent, et armez vous de persévérance. N'oubliez pas de faire une fiche Sgen+ pour être conseillé et suivi par nos élu.es.

La liste d’aptitude, c’est quoi ?

C’est une voie parallèle aux concours pour accéder au corps des agrégé.es. Elle concerne un petit nombre d’enseignants que l’institution reconnait comme particulièrement investis, et qu’elle veut encourager dans la poursuite de leurs engagements.

Le nombre de postes à pourvoir au niveau national est égal à 1/7ème des postes ouverts aux concours (interne et externe) de l’agrégation dans chacune des disciplines (voir répartition + bas).

Peuvent postuler les certifié.es , PLP et PEPS, âgé.es d’au moins 40 ans et avec au moins 10 années de service effectif. La candidature se fait en janvier, par internet via i-prof où il faut compléter son CV et télécharger sa lettre de motivation. Retrouvez sur notre site de suivi carrière Sgen+ toutes les précisions (conditions de candidature, calendrier, circulaire nationale, etc).

Une procédure sélective

L’examen s’effectue d’abord au niveau académique. Dans chaque discipline, le recteur propose des candidatures après avis des chefs d’établissement et IPR puis débat en CAPA. La décision est ensuite prise au niveau national, après réunion de la CAPN.

Le nombre de promotions effectives est très faible (21 dans l’académie en 2017) alors que les candidats sont très nombreux (1046 en 2018). L’académie ne peut faire qu’un nombre limité de propositions (environ 80), et toutes ne seront pas retenues (loin de là).

 

Stat LA 2018
Statistiques sur la liste d’aptitude agrégés 2018 dans l’académie de Versailles

(consulter le tableau pour l’ensemble des disciplines)

Quels profils sont valorisés  au niveau académique ?

Pour être retenu au niveau académique, les critères sont très restrictifs et seules peuvent aboutir les candidatures revêtues d’un double avis « très favorable » (du chef d’établissement et du corps d’inspection), souvent accompagnées d’appréciations littérales qui motivent ces avis. Pour l’enseignement supérieur, c’est le classement par le président de l’université qui est déterminant.

La circulaire nationale rappelle que la promotion par liste d’aptitude vise « des candidat.es dont l’engagement et le rayonnement dépassent le seul cadre de leur salle de classe ». En clair, les IPR (dont l’avis est déterminant) retiennent des candidat.es engagé.es dans des actions au service de l’académie :

  • participation à la formation initiale et continue,
  • aide aux corps d’inspection,
  • productions de ressources,
  • élaboration de parcours de formation,
  • initiatives disciplinaires originales (animation ou compétitions)…

La participation à des travaux nationaux (élaboration des programmes, jurys de concours) est moins valorisée, et les activités de recherche assez peu. Les candidats ont tout intérêt à tenir compte de ces indications dans la rédaction de leur lettre de motivation.

Le Sgen défend la variété des profils

Vous trouverez ici la déclaration préalable lue en ouverture de la CAPA du 23 mars 2018 par les élu.es du Sgen-CFDT Versailles

Chaque année, les élu.es Sgen-CFDT soutiennent des candidatures qui permettent de garantir la variété des profils. Ils sont attentifs à :

  • donner la priorité aux collègues qui sont encore devant des élèves ou des étudiant.es : devenir agrég.ée n’est pas un passage obligatoire pour exercer des fonctions administratives ou d’encadrement
  • mettre en avant les collègues qui resteront en activité encore quelques année : la LA n’est pas un bâton de maréchal décerné en fin de carrière
  • assurer une juste représentation de l’enseignement scolaire : le rectorat cède parfois à la tentation de retenir beaucoup de candidat.es exerçant dans l’enseignement supérieur
  • garantir les droits des PLP : chaque année, quelques disciplines tendent à bloquer de fait les candidatures des PLP en leur reprochant de ne pas enseigner en filière générale (!)

En groupe de travail puis commission paritaire, les élu.es du Sgen sollicitent des explications et compléments d’information de la part de l’administration et des corps d’inspection. Sachez que la liste des candidat.es proposé.es et leur classement n’est modifié que de façon marginale par rapport aux propositions des inspecteurs.

Quel accompagnement de la part du Sgen-CFDT ?

Des élus agrégé.es siègent en commission paritaire au niveau académique puis au niveau national. Nous vous invitons à renseigner une fiche de suivi sur notre site de suivi carrière Sgen +, afin d’être accompagné et informé.
Pour les adhérents, n’hésitez pas à nous contacter pour des conseils plus personnalisés, via Sgen + ou par mail en écrivant à elusgen@cfdtversailles.fr