Barèmes inter-académiques: le bilan et la suite

Les groupes de travail qui examinent les barèmes inter pour le mouvement inter-académique sont maintenant terminés.
Quelques éléments d'analyse. La suite du calendrier.

Les groupes de travail pour 2018 se sont tenus du vendredi 12 janvier (examen des priorités médicales) au vendredi 26 janvier (examen des contestations après second affichage des barèmes).

Vous trouverez ici notre déclaration préalable lue en ouverture des groupes de travail.

Les barèmes sont maintenant arrêtés de façon définitive. Ils sont actualisés sur I-Prof.

L’examen a été particulièrement long cette année, surtout pour les certifié.es-agrégé.es, en raison à la fois du nombre de candidats et de changements et débats nombreux dans l’octroi des bonifications, notamment familiales.

Une opération d’envergure

Pour les corps dont le mouvement est géré au niveau académique, il y a eu 4955 candidats dans l’académie de Versailles, soit l’effectif de candidat.es le plus important parmi toutes les académies.

Dans le détail, ont été examinés les barèmes de 53 Psy-EN, 228 CPE, 530 PEPS, 981 PLP et… 3163 certifié.es et agrégé.es.

Un tiers des participants sont des stagiaires, qui sont donc participants obligatoires. Il s’agit là aussi d’une spécificité de notre académie.

Au total, environ 15 % des barèmes ont été modifiés au cours des groupes de travail.

Des bonifications familiales qui ont fait débat

Cette année, les conjoint.es pacsé.es devaient fournir un extrait d’acte de naissance, qui portait donc mention du PACS, pour justifier de leur union . Cette disposition nouvelle n’avait pas été intégrée dans la rédaction des accusés de réception, de sorte que les agents pouvaient de bonne foi ne pas l’avoir fourni.

Le ministère a décidé tardivement d’examiner aussi le cas de ces demandes incomplètes. Des rapprochements de conjoint et mutations simultanées bonifiées ont ainsi pu être accordées si toutes les autres pièces justificatives nécessaires étaient là.

Nul doute que l’an prochain la même tolérance ne sera pas de mise: les candidat.es à mutation devront être vigilant.es. Un accompagnement syndical est toujours un atout!

Autre nouveauté: la bonification APC (pour autorité parentale conjointe).

C’est une très bonne initiative, qui répondait à une de nos demandes de longue date : permettre à un parent séparé de se rapprocher de ses enfants.

Toutefois la mise en application se heurte à des difficultés redoutables et a a occasionné de nombreux débats pour au moins deux raisons :

  • la conception des conditions d’octroi: l’APC ne peut être validé que si l’ex-conjoint travaille ou est inscrit à Pôle Emploi. Or ce qui peut s’entendre dans le cas de conjoints n’est pas transposable pour des ex-conjoints: il s’agit de se rapprocher de ses enfants, que l’autre parent exerce une activité professionnelle ou pas.
  • la difficulté à produire les pièces demandées quand la séparation se fait en mauvais terme voire dans la violence. Comment alors obtenir des documents de son ex-conjoint.e?

Vers le mouvement intra-académique

Les CAPN qui examinent les affectations se réuniront à partir du 27 février 2018.

Les résultats seront connus, selon les corps et les disciplines, entre le 28 février et le 9 mars (dates fixées a priori).

Nos adhérents et les collègues qui auront complété une fiche Sgen + seront informés directement.

Le mouvement intra-académique commencera rapidement après. Les dates sont différentes selon les académies, mais voisines. Dans l’académie de Versailles, le serveur sera ouvert du 16 au 28 mars 2018 pour la saisie des voeux (date à confirmer avec la circulaire du mouvement intra-académique).

Pour des conseils pour votre participation au mouvement intra-académique, pensez à contacter le Sgen-CFDT près de chez vous.