Quelles aides en début de carrière ?

Plusieurs dispositifs d'aides sociales sont destinés aux nouveaux fonctionnaires franciliens, néo-titulaires ou nouvel arrivant en Ile de France

Les demandes sont en général à faire dans les 6 mois qui suivent l’affectation en Ile de France, mais il est préférable de le faire vite après la rentrée. A partir du 15 novembre (et jusqu’en janvier) il est quasi-impossible d’obtenir le versement d’une aide pour des raisons comptables.

Les aides à l’installation

L’AIP (aide à l’installation des personnels) est un dispositif national qui vise à prendre en charge les frais d’installation. Les services distinguent une version dite « générique » ouverte à tous et une AIP dite « Ville » réservée aux personnels affectés (à +50% du temps) dans une zone prioritaire (REP, REP+ ou politique de la Ville). Le montant est de 900 € maximum dans la limite des dépenses effectives, à demander sur un site dédié.

L’aide au logement du CIV concerne les personnels non éligibles à l’AIP et affectés dans une zone prioritaire. Du même montant, elle est listée dans les ASIA donc à demander à votre bureau d’aide sociale et les néo-titulaires sont exonérés des conditions de ressources.

Les académies proposent parallèlement des aides pour couvrir les frais de caution et de déménagement : 500 € à Créteil, 700€ à Paris, 800 + 400 € à Versailles (cumul possible avec l’AIP Ville).

Attention, sauf exception ces aides sont soumises à condition de ressources et ne sont pas cumulables entre elles ; il faut donc choisir l’aide la plus intéressante pour vous.

Enfin les agents séparés géographiquement de leur conjoint pour des raisons professionnelles peuvent demander une aide de 620 €.

Logement temporaire et d’urgence

Pour faire face aux urgences de logement, la SRIAS Ile-de-France propose des « chèques nuitées ». Le montant peut atteindre 600 € sous forme de chèques de 30€ permettant de régler des nuitées d’hôtel. Pour y avoir droit, il faut avoir un indice inférieur à 492 et être nouvellement affecté en Ile-de-France. Les infos sont sur le site de la SRIAS* mais la demande se fait par les services d’action sociale.

Il existe de nombreuses structures proposant des solutions d’hébergement temporaire, le plus des studios meublés (et quelques appartements) dans des résidences pour un bail pouvant aller de un mois à trois ans. Les services d’action sociale ont des liens privilégiés avec certaines et pourront vous renseigner et vous orienter.

Le service d’action sociale du rectorat de Versailles a édité un guide logement, à télécharger.